Bouturer du thym

Sommaire

Le thym est un arbrisseau méditerranéen très employé comme herbe aromatique dans la cuisine ou comme herbe médicinale sous forme de tisane. Il se multiplie surtout par semis et division de touffe, mais se prête aussi au bouturage même si le taux d'échec est important. Ce procédé permet d'obtenir beaucoup plus de plants qu'une division de touffe (même s'il est plus long à mener : 1 année de culture), ainsi que des nouveaux plants exactement identiques au pied-mère (contrairement au semis).

Voici trois façons différentes de bouturer du thym.

1. Prélevez et préparez vos boutures de thym

Opérez le bouturage de préférence juste après la floraison, soit en juillet-août, ou bien en septembre et procédez le matin lorsque les tiges sont bien hydratées.

Conseil : rabattez du tiers ou de la moitié votre pied-mère au début du printemps afin qu'il émette de longues pousses utilisées pour le bouturage.

  • Coupez de longues pousses de l'année de 10-15 cm avec un sécateur bien affûté.
  • Passez les doigts sur la partie basale de la bouture, sur environ 1/3 ou 1/2 de sa longueur, pour détacher les feuilles et ôter les fleurs éventuelles.
  • Si la partie terminale est encore souple, coupez-la.

Trois options sont alors possibles pour la suite des opérations.

2. Option 1 : Piquez les boutures de thym dans un pot ou une bouteille en plastique

Pour piquer les boutures de thym dans un pot ou une bouteille en plastique :

  • Préparez un mélange de sable grossier de rivière et de terre de jardin, si possible argileuse et calcaire, ou bien du terreau de bouturage. À noter :
    • Vous pouvez utiliser un grand pot de 1 ou 2 L, une terrine ou une plaque alvéolée.
    • Si le pot ou la terrine n'a pas beaucoup de trous de drainage, ajoutez une couche de graviers ou tessons de pot dans le fond, avant de mettre le substrat.

Astuce : le bouturage peut se faire dans une bouteille en plastique coupée en deux, ce qui permet de confiner le milieu en posant le haut de la bouteille par-dessus, le temps de l'enracinement. Ôtez le bouchon dès que des pousses apparaissent.

  • Faites des pré-trous espacés de 2-3 cm avec un petit bâton avant d'enfoncer chaque bouture sur le tiers ou la moitié de sa longueur.
  • Tassez autour avec vos doigts pour que la bouture soit fermement maintenue puis arrosez de façon à imbiber tout le substrat.
  • Placez le pot dans un coin abrité du vent et du soleil de midi avec, éventuellement, un sac en plastique par-dessus pour un bouturage à l'étouffée (chez les thyms à feuilles larges notamment).

Option 2 : Bouturez le thym en pleine terre

Pour bouturer le thym en pleine terre :

  • En pleine terre, préparez le sol d'un coin de pépinière pas trop ensoleillé : désherbez, aérez la terre en enfonçant les pics d'une fourche bêche ou d'une grelinette. Ajoutez du sable avec un peu de compost si nécessaire.
  • Piquez ensuite vos boutures comme dans l'option 1. Vous pouvez davantage espacer les boutures (10 cm) afin de ne pas avoir à les repiquer trop vite ou même attendre qu'elles aient grandi sur place pour les transplanter à leur place définitive.
  • Posez une cloche ou bien un châssis en intercalant une feuille en plastique par-dessus les boutures, maintenue par 4 piquets.
  • Arrosez régulièrement pour que le sol reste constamment frais et aérez si nécessaire.

À noter : si les conditions s'y prêtent, un bouturage directement en place, pour former une bordure par exemple, reste possible. Vous comblerez les manques par la suite avec des plants élevés en pépinière.

Option 3 : Plongez les boutures de thym dans un verre d'eau

Attention : les feuilles ne doivent pas tremper dans l'eau.

Lorsque vous avez plongé les boutures de thym dans un verre d'eau :

  • Surveillez l'apparition des radicelles blanches.
  • Jetez régulièrement les boutures qui ont noirci.
  • Changez l'eau souvent pour éviter la putréfaction.
  • Lorsque les radicelles sont presque aussi longues que la tige, repiquez très délicatement les boutures en godets individuels remplis d'un substrat tamisé, en veillant à ne pas les casser. Évitez de tasser, contentez-vous d'imbiber la motte d'eau.
  • Placez-les dans un endroit bien abrité du soleil, du vent et relativement frais pour les acclimater à leurs nouvelles conditions.

Bon à savoir : dans l'eau, les racines naissent en général au bout de quelques jours mais ont tendance à s'allonger sans se ramifier. Aussi, les échecs surviennent souvent lors du rempotage.

3. Entretenez vos boutures de thym racinées

À noter : comptez au moins 2 mois pour que les boutures racinent correctement.

Pour entretenir vos boutures de thym racinées :

  • Pendant le premier hiver, abritez les boutures sous un châssis ou un tunnel froid.
  • Ôtez les abris et rabattez les nouvelles pousses de moitié au printemps pour obliger la plante à s'étoffer et renouvelez l'opération plusieurs fois si nécessaire, dès que les nouvelles pousses atteignent 5-6 cm de long.
  • Placez vos jeunes plants à leur place définitive au cours du printemps ou à l'automne.

Ces pros peuvent vous aider