Traiter la fumagine au verger et au potager

Sommaire

La fumagine ou dépôt noir, est une maladie cryptogamique due au Capnodium oleaginum ou Fumago salicina. Elle provoque un dépôt noir, ressemblant à de la suie, sur les feuilles des plantes.

Consécutivement à une invasion d'insectes piqueurs-suceurs, de nombreux végétaux du jardin peuvent être attaqués par le champignon responsable de cette maladie. Les spores de ce champignon se développent en particulier sur le miellat sucré et collant sécrété par certains parasites, comme les pucerons, les cochenilles et les aleurodes, ou encore les psylles, les thrips ou les cicadelles.

La fumagine n’est pas très grave si on intervient à temps, avant qu’elle ne réduise la photosynthèse de la plante et asphyxie son feuillage.

Cette fiche pratique vous explique comment traiter la fumagine au verger et au potager sans nuire à vos végétaux.

1. Luttez préventivement contre la fumagine

Veillez à ce que vos végétaux soient bien arrosés et bien nourris : des plantes robustes résistent mieux aux parasites.

  • Au potager, pratiquez la rotation des cultures.
  • Passez régulièrement les plantes à feuillage coriace au jet d'eau, afin de déloger les insectes.
  • Favorisez la présence d’insectes auxiliaires dans votre jardin, en particulier de coccinelles, qui vous aideront à lutter contre les pucerons et les cochenilles.
  • Vous pouvez aussi introduire directement des coccinelles ou des larves de coccinelles dans votre jardin.
Consulter la fiche pratique

2. Diagnostiquez la fumagine

Symptômes

Le feuillage – en particulier le feuillage situé à la base et au centre de la plante – est partiellement ou totalement recouvert de dépôts noirs, comme de la suie. Des gouttes collantes de miellat parsèment les tiges, le dessus et le dessous des feuilles. On note la présence de petits insectes agglutinés. Les feuilles atteintes de fumagine jaunissent et tombent de façon précoce.

Végétaux touchés

La fumagine peut toucher presque tous les végétaux de votre jardin. Surveillez en particulier :

  • Les arbres fruitiers et les agrumes : pommier, poirier, olivier, oranger, citronnier…
  • Les plantes du potager : tomate
  • Les plantes de terre de bruyère : camélia, rhododendron, hortensia
  • Les rosiers et d’autres arbustes d’agrément comme le laurier-rose.

3. Traitez curativement après une attaque de fumagine

Appliquez d’abord un traitement contre les insectes

Utilisez de préférence des traitements bio, qui ne seront pas nocifs pour vos fruits et légumes.

  • Contre les pucerons, pulvérisez de l’eau savonneuse à base de savon noir, du purin d'ortie ou de rue, ou de la décoction de tanaisie.
  • Contre les cochenilles, pulvérisez :
    • un mélange d'huile végétale et de liquide vaisselle à parts égales, dilués à proportion d'une cuillerée à café (= 5 ml) pour 150 ml d'eau ;
    • ou une solution d'une cuillerée à café de savon noir liquide dans 1,5 l d'eau.
  • Contre les aleurodes, pulvérisez une solution savonneuse à base de savon noir additionnée d’un peu d’huile végétale, ou encore du purin d’ortie.
Consulter la fiche pratique
Consulter la fiche pratique

Nettoyez ensuite le feuillage

Imbibez un chiffon avec de l’eau tiède, éventuellement faiblement savonneuse, et utilisez-le pour nettoyer une à une les feuilles de leurs dépôts noirâtres et du miellat déposé par les insectes.

Ces pros peuvent vous aider