Préparer son potager au départ en vacances

Sommaire

 

Votre potager peut survivre à votre absence, même en plein été, mais vous devrez pour cela prendre des précautions soigneuses pour retrouver à votre retour des planches ou des carrés en état correct.

Cette fiche pratique récapitule toutes les actions à entreprendre pour préparer le potager au départ en vacances.

1. Cessez les semis, les plantations et la fertilisation

Environ 2 semaines avant votre départ en vacances, cessez :

  • Tous semis : ils demanderaient des soins que vous ne seriez pas là pour leur prodiguer.
  • Toutes plantations, pour les mêmes raisons.
  • Tout traitement fertilisateur : il est inutile de chercher à obtenir des légumes plus gros tandis qu’ils recevront moins de soins et peut-être moins d’eau qu’habituellement.

2. Désherbez, binez, paillez

Si vous voulez retrouver votre potager dans un état correct, c’est le moment de le bichonner :

  • Désherbez-le soigneusement.
  • Binez pour casser la croûte de surface et favoriser l’absorption de l’eau.
  • Paillez abondamment (10 cm) pour freiner la pousse des mauvaises herbes, maintenir une certaine fraîcheur et retenir l’eau.

3. Faites le tour des plantations

Dans les 8 jours précédant votre départ, inspectez vos planches potagères :

  • Supprimez toute feuille abîmée.
  • Vérifiez l’absence de maladies et traitez le cas échéant.
  • Passez en revue vos plants de tomate : pinçage, taille des feuilles qui traînent à terre et tuteurage solide.
  • Taillez les plantes coureuses (cucurbitacées).
  • Pincez la coriandre et le basilic pour les empêcher de monter en fleur.
  • Le cas échéant, couvrez les petits fruits d’un filet.
  • Là où nécessaire, improvisez des systèmes d'ombrage pour éviter à vos légumes un soleil brûlant.

4. Récoltez tout ce qui ne peut pas attendre

Certains légumes sont à récolter sans faute avant votre départ :

  • Aubergines, courgettes, haricots verts, melons, tomates, que vous pourrez par exemple congeler.
  • Concombres et salades, que vous consommerez tout de suite ou donnerez à des voisins.
  • Betteraves et navets suffisamment gros, que vous conserverez au réfrigérateur jusqu’à votre retour.
  • Ciboulette, estragon, cerfeuil et persil, que vous pourrez congeler ou faire sécher.

Par contre, les légumes suivants peuvent attendre sagement au potager le temps de vos vacances : ail, carottes, céleris, choux, courges, échalotes, piments, poireaux, poivrons et pommes de terre.

5. Prévoyez l'arrosage pendant vos vacances

Le système d’arrosage à prévoir dépend de la taille de votre potager et de la durée de votre absence.

Arrosez un carré potager

Pour un seul carré potager et une absence relativement courte, procédez de la manière suivante :

  • Écartez le paillis.
  • Arrosez abondamment les jours précédant votre départ, pas seulement en surface mais de façon à imbiber le sol en profondeur.
  • Remettez le paillis en place, renforcez-le si nécessaire.
  • Enfoncez tête en bas, au pied de chaque plante, une bouteille en plastique : percez le bouchon au moyen d'un gros clou et coupez le fond de façon à remplir la bouteille d’eau.
Consulter la fiche pratique

Arrosez un potager plus important

Pour un potager plus important, un système d’arrosage automatique goutte à goutte est nécessaire.

  • S’il est déjà en place, vérifiez soigneusement son fonctionnement avant le départ.
  • Sinon, installez un système :
    • Procurez-vous un kit de goutte à goutte à installer soi-même : il s'agit d'un simple tuyau fixé au sol par des crampons, auquel sont raccordées des dérivations équipées de goutteurs réglables, qui viennent arroser le pied de chaque plante.
    • Reliez le tout à un petit programmateur et votre potager sera irrigué économiquement pendant vos vacances… et le reste du temps aussi.

Ces pros peuvent vous aider