Cultiver des tomates en pot

Sommaire

 

Vous pouvez envisager la culture de tomates en pot à la condition formelle de pouvoir placer votre ou vos pots dans un endroit très ensoleillé (terrasse, balcon, cour). Les tomates comptent en effet parmi les légumes demandant le plus de soleil et une exposition inadéquate n’entraînerait que déception.

Cette fiche pratique vous explique comment cultiver des tomates en pot : quelles variétés de tomates choisir, comment les planter, les arroser et les entretenir afin d'obtenir des récoltes savoureuses.

1. Sélectionnez des tomates de faible développement

La plupart des variétés de tomates sont inadaptées à la culture en pot en raison de leur développement, qui nécessite un volume de terre supérieur à celui qu’un pot peut leur offrir. Privilégiez donc :

  • Les tomates-cerises, de développement réduit, ne nécessitent pas de taille ni de pincements, elles sont idéales pour la culture en pot. Elles n'ont en principe pas besoin de tuteurage non plus, toutefois un tuteur est souvent le bienvenu.
  • Les variétés de tomates dites « à port déterminé » (Roma VF, Délice d'or, Esmeralda, Hector, Garance, Islandaise…), à port buissonnant compact, qui arrêtent d’elles-mêmes leur croissance au-delà d’une certaine taille et ne nécessitent pas non plus d'être taillées et pincées. Un tuteurage est le bienvenu.

2. Choisissez des contenants adaptés à la culture des tomates en pot

Pour cultiver des tomates, choisissez de simples pots en terre cuite destinés aux plantes d’ornement, à condition qu’ils soient :

  • percés d’un trou de drainage ;
  • aussi larges et profonds que possible : 30 cm de profondeur sont un minimum, 40 cm sont préférables. Pour prospérer, les tomates ont effet besoin d’un grand volume de terre et de pouvoir étendre leurs racines en profondeur.

3. Préparez le substrat

  • Garnissez le fond du pot d'une couche drainante de 5 cm de billes d’argile (ou de gravier).
  • Remplissez ensuite le pot d’un substrat fait de terreau de qualité (de préférence du terreau spécial légumes, riche en éléments nutritifs) auquel vous ajouterez une poignée de compost.
  • Tassez légèrement le substrat.
  • Plantez dès à présent un tuteur qui sera utile pour soutenir la croissance future des tomates.

4. Repiquez des plants de tomates achetés en godets

  • Après les avoir fait tremper quelques instants dans une bassine d'eau, enlevez délicatement les plants de leurs godets.
  • Creusez un trou profond dans le substrat et mettez-y le plant de tomates.
  • Ramenez le substrat jusqu’au collet de la plante (point de jonction entre la partie aérienne et les racines) et tassez-le bien tout autour du collet.
  • Arrosez copieusement le substrat, sans mouiller les feuilles de tomates (ce qui favoriserait l’apparition de maladies).
  • Pensez à vider la coupelle au bout d’un quart d’heure environ, afin qu’il n’y subsiste jamais d’eau stagnante.

Bon à savoir : les semis de tomates ne sont pas les plus faciles à réussir. Il est recommandé de cultiver vos tomates en pots à partir de plants en godets achetés dans le commerce.

5. Arrosez fréquemment vos tomates en pots

De façon générale, les tomates ont besoin d’arrosages réguliers. Lorsqu’elles sont cultivées en pot, le substrat se dessèche vite, ce qui vous oblige à arroser vos pots de tomates dès que la terre est à peine sèche en surface, ce qui signifie en général un arrosage tous les jours en été, voire deux fois par jour en période très sèche. Prenez toujours les précautions suivantes :

  • Arrosez de préférence le soir après le coucher du soleil (en plus d’un arrosage matinal si vous devez arrosez deux fois par jour).
  • Ne mouillez jamais le feuillage.
  • Ne laissez pas d’eau stagner dans la coupelle.
  • Éventuellement, apportez un paillis épais qui limitera l’évaporation.

Astuce : simple à installer, y compris sur un balcon, un arrosage goutte-à-goutte vous facilitera la tâche. Réglez-le de façon à apporter en moyenne 400 ml d’eau par jour et par pot.

Ces pros peuvent vous aider