Tour à pommes de terre

Sommaire

La tour à pommes de terre est une technique de culture en hauteur par opposition à la culture traditionnelle où les légumes sont plantés horizontalement (à même le sol). Ce procédé est parfois appelé culture hors-sol par certains jardiniers.

Pourquoi aujourd’hui est-il intéressant de cultiver ses pommes de terre à l’aide d’une tour ? Comment cela fonctionne t-il ? Avec quoi peut-on fabriquer une tour à pommes de terre ? Devenez incollable sur cette culture en lisant notre article.

Pourquoi faire une tour à pommes de terre ?

Ce type de culture n’est pas récent mais il suscite aujourd’hui beaucoup d’intérêt car cultiver les pommes de terre dans une tour permet de gagner de la place et gagner en productivité. Ce sont là les deux avantages principaux.

Une tour à pommes de terre est comme son nom l’indique une tour réalisée avec différents matériaux qui, pour fonctionner, doit avoir des dimensions minimum et maximum. La base carrée de la tour doit avoir un côté de 40 centimètres minimum et 100 centimètres maximum.

Le gain de place est très intéressant, tout jardinier sait que cultiver des pommes de terre demande une certaine surface et du temps car la pomme de terre est un légume qui demande de l’attention, ne serait-ce que pour les opérations de buttage.

Le gain de productivité quant à lui, n’a pas d’égal, il est directement fonction de la taille de la tour. Mais les jardiniers qui pratiquent cette technique l’affirment, le rendement varie entre 60 kilogrammes et 100 kilogrammes de pommes de terre au mètre carré.

À noter : ce résultat est obtenu une fois que la technique est au point.

Fonctionnement d'une tour à pommes de terre

La tour à pommes de terre est composée de plusieurs étages indépendants les uns des autres. À l’image d’un jeu de construction, chaque étage se positionne sur le précédent pour former une tour.

La culture en tour des pommes de terre se déroule de la manière suivante :

  • Dans le premier élément de la tour (ou premier étage), on mélange de la terre (végétale si possible) avec un amendement naturel et un peu de sable.
  • On place ensuite quelques pommes de terre non traitées au fond de ce premier élément et on les recouvre d’environ 10 centimètres de terre.

À noter : pour une bonne croissance, il faut que la terre soit toujours légèrement humide.

Au bout de quelques semaines, lorsque la partie aérienne des pommes de terre atteint 15 à 20 centimètres, on ajoute de la terre pour recouvrir la moitié de la partie verte (soit environ 10 centimètres). Pour retenir la terre sur les côtés, il sera nécessaire de monter le premier étage de la tour à pommes de terre. Et ainsi de suite pour les étages suivants.

Astuce : pour que toute la terre reste humide dans la tour, plantez un tuyau creux en plastique au centre de la tour à pommes de terre. De cette manière, lors de l’arrosage, une partie de l’eau ira immédiatement vers le fond de la tour.

Le moment de la récolte arrivera lorsque les parties aériennes deviendront jaunes et commenceront à sécher. À ce moment, retirez les étages et la terre pour récolter les nombreuses pommes de terre.

Tour à pommes de terre : quels matériaux utiliser ?

Il est possible de réaliser une tour à pommes de terre avec de nombreux matériaux en fonction du lieu où l’on souhaite implanter la tour :

  • Le plus simple : utiliser un sac pour déchets verts. Ce type de sac est très pratique car il n’est pas nécessaire de fabriquer les différents étages de la tour puisqu’il suffit au démarrage de la plantation de replier le sac et à chaque fois que nécessaire de monter d’un étage. Il faudra simplement le déplier de la hauteur souhaitée.
  • Le plus compliqué : utiliser des palettes en bois. Très esthétique, le bois brut a du cachet. Seulement fabriquer une tour à pommes de terre avec des palettes demandera du temps pour retirer les clous et scier à la bonne longueur les différents morceaux de bois pour les assembler et former un étage (sans oublier qu’il faudra en fabriquer au moins 3).
  • Le plus « recyclé » : utiliser des pneus de voitures. Assurément possible, l’usage d’anciens pneumatiques n’altère pas les plantations en dégageant un quelconque produit nocif. Ils résistent assez bien aux assauts du temps et ils ont un côté très pratique pour le montage de la tour.

Pour en savoir davantage :

Ces pros peuvent vous aider