Tailler le melon

Sommaire

 

La taille (ou plus exactement les pincements) du plant de melon a pour but :

  • d'accélérer sa mise à fruit ;
  • de limiter le nombre de fruits pour les rendre plus gros et sucrés ;
  • de concentrer la sève sur les tiges fructifères.

Ces opérations sont particulièrement recommandées dans les zones peu ensoleillées où les étés sont courts. Elles se font tout au long de la croissance du plant et demandent un suivi attentif, même si elles sont faciles à réaliser.

Voici pas à pas comment tailler le melon.

Zoom sur la floraison pour comprendre la taille des melons

Fécondation des fleurs de melon

Les tiges sarmenteuses du melon (Cucumis melo) portent sur un même plant :

  • soit des fleurs mâles accompagnées de fleurs hermaphrodites (espèces andromonoïques) ;
  • soit des fleurs mâles et femelles distinctes (espèces monoïques).

À noter :

  • Les fleurs mâles se développent en premier mais ne donnent pas de fruits puisqu'elles fournissent uniquement du pollen.
  • Les femelles et les hermaphrodites, munies d’un renflement à la base qui correspond à l’ovaire, apparaissent généralement sur les tiges de 3e génération (3e niveau de ramification).

Les pincements successifs visent à accélérer l'apparition de ces tiges afin que les melons parviennent plus vite à maturité.

La fécondation se fait surtout entre fleurs provenant de plants de melon distincts, qu'ils appartiennent ou non à la même variété, et ce grâce aux insectes pollinisateurs. Plantez au moins 2 pieds de melon pour obtenir un meilleur rendement.

Bon à savoir : la pollinisation par une autre variété n'a pas d'incidence sur la qualité du fruit. Il s'agit bien des caractères génétiques de la plante-mère qui se révèlent dans ses fruits tandis que le semis des graines de ces fruits donnera de nouvelles variétés.

Lire l'article

Production de semences de melon

Toutes les cucurbitacées appartenant à l'espèce Cucumis melo sont susceptibles de se polliniser et donc de se croiser. Dans l'optique de récolter vos propres graines d'une variété donnée (à l'exclusion des hybrides F1), il est nécessaire d'effectuer une pollinisation manuelle :

  • Ligaturez les fleurs la veille de leur possible éclosion.
  • Procédez à un badigeonnage de pollen sur le stigmate des fleurs femelles ou hermaphrodites, tôt le lendemain matin.
  • Refermez ensuite soigneusement la fleur avec du ruban adhésif.

À noter : le taux de réussite ne dépasse pas 15 %. Pour éviter des pollinisations croisées, il faudrait une distance de 400 à 1000 m entre 2 variétés. Il semble que les espèces Cucumis melo et Cucumis metuliferus (kiwano) puissent s'hybrider entre elles alors qu'une pastèque (Citrullus lanatus), un concombre (Cucumis sativus) et un melon peuvent cohabiter sans problème en vue de la production de semences.

Consulter la fiche pratique

1. Effectuez un 1er pincement

Lorsque le plant possède 3-4 feuilles :

  • Coupez les 2 premières qui correspondent aux cotylédons, feuilles primordiales constitutives de la plante.
  • Pincez la tige au-dessus des 2 suivantes avec l'ongle.

Bon à savoir : certaines variétés de melon dites « sans taille » portent les fleurs de deux types dès le 2e niveau de ramification, si bien que la taille n'a pas besoin d'aller plus loin : F1 'Figaro', F1 'Fidji', etc., mais aussi des variétés anciennes comme 'Ananas d'Amérique à chair rouge', 'Ancien vieille France'.

  • Observez de près la forme des fleurs (renflement de l'ovaire ou présence d'étamines) sur les rameaux pour déterminer le comportement de votre variété !
Consulter la fiche pratique

2. Effectuez un 2e pincement

Sur les 2 ramifications qui apparaissent, pincez au-dessus de la 3e feuille lorsque 5 feuilles sont développées.

3. Effectuez un 3e pincement

À l’aisselle de chacune des 3 feuilles apparaît une pousse : pincez-la aussi à 3 feuilles.

4. Maintenez le melon dans des proportions définies

Les nouvelles ramifications portent des fleurs mâles et femelles (ou hermaphrodites) qui ne tardent pas à donner naissance à de petits melons :

  • Au niveau de chaque nouveau rameau, pincez au-dessus de chaque 1er melon en formation en laissant 1 à 2 feuilles au-dessus.
  • Supprimez tout autre rameau vigoureux qui apparaît à la base du plant.
  • Gardez seulement 4 à 5 fruits par plant et supprimez les suivants lorsqu'ils ont la taille d'une myrtille.
Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider