Arrosage du potager

Sommaire

 

Les bonnes récoltes passent par une meilleure optimisation de l'arrosage.

Lors de l'aménagement de votre potager, vous devrez peut-être prévoir quelques travaux nécessitant le passage de conduites d'eau pour l'arrosage de vos légumes.

Lire l'article

Arrosage du potager : pourquoi arroser ?

L'eau est indispensable à la croissance de la plante. Pour ce faire, le potager doit disposer d'une quantité suffisante d'eau grâce à des arrosages judicieux.

De plus, l'arrosage dépendra aussi de la nature du sol et de la terre (sol sableux, argileux, voire humifère).

Lire l'article

Quand effectuer l'arrosage ?

Vous arroserez vos légumes du potager différemment selon les saisons, c'est-à-dire :

  • En automne et au printemps, l'arrosage s'effectue de préférence dans la matinée :
    • cela permet au sol de se ressuyer durant la journée,
    • l'eau stagnant en surface ne collabore pas à l'abaissement des températures au niveau des plants pendant la nuit.
  • En été :
    • L'arrosage se réalise en soirée pour éviter l'évaporation de l'eau durant la journée.
    • On n'arrose jamais en plein soleil, cela grillerait les feuilles tendres.

Quel type d'arrosage choisir ?

Afin d'acheminer pour chaque plant, l'eau qui lui est nécessaire, il existe différents types d'arrosage, à savoir :

  • l'arrosage en surface,
  • l'arrosage enterré,
  • la micro-irrigation ou irrigation goutte à goutte,
  • le récupérateur d'eau pluviale

L'arrosage en surface

Vous ne souhaitez pas faire appel à l'arrosage enterré, car vous préférez arroser vous-même chaque plante pour contrôler la quantité d'eau qui est nécessaire à sa croissance.

  • Pour ce faire, vous utiliserez un tuyau d'arrosage que vous équiperez d'une lance ou d'un pistolet.
  • Vous disposerez d'un dévidoir pour faciliter le rangement du tuyau et le déplacer sans problème.

Pour des grandes surfaces de potager, vous pourrez arroser aussi au moyen de mobiles, comme :

  • Les tourniquets qui sont équipés de bras tournants à l'extrémité desquels l'eau est éjectée en direction inverse au moyen de jets réglables :
    • Ce système a l'avantage de fonctionner avec une pression très réduite.
    • L'inconvénient, est que celui-ci arrose toutes les surfaces se trouvant sur son passage comme les allées, les terrasses.
  • L'arroseur oscillant : c'est une rampe percée d'orifices par lesquels l'eau s'échappe. Celle-ci est animée par un mouvement de balancement alternatif :
    • La pulvérisation de l'eau est moins fine qu'avec le tourniquet.
    • Les arroseurs oscillants sont plus souvent destinés à l'arrosage des pelouses.
  • Les canons d'arrosage : c'est un jet tournant unique :
    • La portée en eau est importante, il concerne plus particulièrement les grandes surfaces de jardin.
    • Inconvénient : ce système est gourmand en énergie.

L'arrosage enterré

Le principe de l'arrosage enterré est de faire circuler à 20 cm de profondeur, plusieurs tuyaux auxquels seront fixés des arroseurs.

Au début de l'arrosage, les arroseurs sortent de terre et rentrent dans le sol dès la fin de l'arrosage. Avantage : cela permet un arrosage économique et de qualité.

Pour l'arrosage enterré, vous pouvez installer des programmateurs qui contrôlent la durée d'aspersion.

La micro-irrigation ou arrosage goutte-à-goutte

Pour ce type d'arrosage, les tuyaux sont enterrés ou en surface. L'arrosage goutte à goutte est respectueux de l'environnement, car :

  • l'arrosage est constant et sous faible pression, ce qui permet d'économiser énormément d'eau, car l'eau s'égoutte lentement vers les racines.
  • Ce système est idéal pour le potager, car des dispositifs de micro-vaporisation, comme des jets de brouillard, sont mieux adaptés pour les jeunes plants.
  • Il est possible de récupérer les eaux de pluie avec ce système de micro-irrigation.

Le récupérateur d'eau pluviale

C'est une solution idéale et économique qui préserve notre environnement, car l'eau n'est pas traitée et de plus elle est riche en oligoéléments. Elle convient donc parfaitement à l'arrosage du potager.

La capacité du récupérateur d'eau varie 200 à 1 500 l environ. Ils sont simples à installer.

Vous le choisirez en fonction de la superficie du potager :

  • pour un potager de moins de 50 m², prévoir un ou des récupérateurs de 150 à 500 l,
  • pour un potager de plus de 100 m², prévoir un ou des récupérateurs de 500 à 1 500 l.

Pour arroser, vous pouvez faire appel à :

  • un arrosoir,
  • un tuyau d'arrosage ou,
  • une pompe immergée pour accélérer le tirage.

Il existe aussi des récupérateurs d'eau de pluie à enterrer qui sont de très grandes capacités.

Arrosage du potager : comment économiser l'eau ?

Vous pouvez économiser l'eau grâce au paillage qui permet de conserver une humidité régulière.

Lire l'article

Aussi dans la rubrique :

Entretenir son potager

Sommaire

Arroser son potager

Arrosage du potager

Planifier au potager

Calendrier du potager

Ces pros peuvent vous aider