Association des légumes au potager : lesquelles privilégier ?

Sommaire

 

Certains végétaux ont une influence sur la croissance d'autres végétaux. En sachant lesquels, vous permettez à votre jardin potager d'être plus productif, sans avoir besoin de recourir à des engrais chimiques.

Alors, parmi vos légumes, lesquels s'entraident et lesquels se concurrencent ?

Associations de légumes bonnes ou mauvaises : pourquoi ?

Faire preuve de bon sens

  • Plantez dans la même zone du jardin les légumes qui nécessitent la même dose de soleil.
  • Installez dans une autre partie du potager des légumes qui nécessitent à peu près la même fréquence d'arrosage.
  • Mettez ensemble les plantes qui ont besoin du même type de sol.

Quelques règles de base

Voici quelques exemples permettant de comprendre pourquoi certaines plantes s'apprécient :
  • Les racines de certains légumes sécrètent des substances utiles à d'autres plantes :
    • Les légumineuses (haricots blancs, rouges, lentilles, fèves, etc) enrichissent le sol en azote.
    • Elles aident donc les cucurbitacées et les tomates, qui ont besoin de beaucoup d'azote.
  • Il existe des catégories de végétaux qui protègent les autres des nuisibles :
    • La capucine, par exemple, attire les pucerons, qui ne ravageront donc pas vos tomates !
    • De même, la carotte fait fuir les vers du poireau, et réciproquement.
  • Enfin, certaines plantes ombragent les espèces qui ont besoin de moins de lumière :
    • Par exemple, le chou fait de l'ombre à la mâche.
    • Protégée du surplus de lumière, la plante se développe mieux.

En revanche, certains végétaux ne sont pas à mettre ensemble. Quelques principes de base :

  • Il faut éviter de cultiver ensemble deux plantes fortement aromatiques, surtout si leurs odeurs s'opposent. Cela risquerait de nuire à leurs arômes respectifs.
  • Généralement, les membres d'une même famille n'apprécient pas d'être plantés ensemble.
  • Les légumes feuille (épinards, laitue, mâche, etc) et les légumes tige (céleri, asperge, poireau) ne font pas bon ménage.
  • Dans la mesure du possible, n'associez pas les liliacées (oignons, poireaux, échalotes, etc) et les légumineuses (lentilles, fèves, pois) : ces deux catégories ont tendance à se concurrencer.

Cas pratique : la laitue

Si certains végétaux ont intérêt à être plantés près ou loin de certains autres, ce n'est pas par caprice de légumes. Il y a, en fait, des raisons logiques à cela. Pour illustrer notre propos, prenons le cas de la laitue :
  • Avec ses feuilles, la laitue protège les semis :
    • des concombres ;
    • des courgettes. 
  • La laitue n'a pas besoin d'une lumière intense et soutenue. Ainsi, elle apprécie d'être placée à l'ombre d'autres plants :
    • plants de tomates, plus hauts ;
    • rames de haricots, pour les mêmes raisons ;
    • choux, aux feuilles très larges.
  • La laitue fait partie des "légumes feuille". Elle risque de dépérir si elle est associé à des légumes tige, comme :
    • le céleri branches ;
    • les asperges ;
    • les poireaux.

Potager : les associations bénéfiques

Voici une liste (non exhaustive) des groupes de légumes qui ont intérêt à être associés. N'hésitez pas à planter ensemble :

  • Asperges, tomates, poireaux et persil ;
  • Betteraves, haricots et radis ;
  • Artichauts et laitue ;
  • Carottes, ciboulette, aneth, oignons, ail et petits pois ;
  • Courgettes, courges et échalotes,
  • Fraisiers, épinards, salades et choux ;
  • Ail, pommes de terre, concombre, carottes ;
  • Navets, ciboulette, céleri.

Bon à savoir : il existe beaucoup d'autres espèces amies. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre fournisseur de graines et de plants. Il pourra vous dire quels végétaux, parmi ceux que vous souhaitez planter, vont le mieux ensemble.

Associations de légumes à éviter 

S'il existe des légumes "amis" au potager, d'autres se font concurrence et se gênent les uns les autres :

  • Tenez les pommes de terre à distance :
    • des tomates ;
    • des courgettes ;
    • de l'ail ;
    • des aubergines.
  • Éloignez les salades :
    • des tournesols ;
    • du persil.
    • Le poireau doit être planté loin :
    • des pois ;
    • des haricots.
  • Tenez les oignons à distance :
    • des fèves ;
    • du chou.
  • La mâche doit être écartée :
    • de la salade ;
    • des épinards ;
    • du chou,
  • Ne mettez pas vos fraisiers à côté d'un plant de choux.
  • Éloignez vos betteraves des épinards.
  • Le melon et le concombre ne doivent pas être mis ensemble.

Bon à savoir : il y a bien d'autres associations indésirables. Avant d'associer deux espèces, en cas de doute, demandez toujours conseil à votre fournisseur de graines ou à un jardinier.

Pour approfondir la question :

  • Pour bien réussir son potager, il est indispensable d'établir un plan de potager. Il contribuera à garantir la bonne santé de vos plants.
  • Par ailleurs, la rotation des cultures permet d'éviter, entre autres, l'épuisement du sol et la prolifération des insectes.
  • Vous vous lancez dans un potager ? Suivez nos 3 conseils pour réussir son potager à coup sûr ! Et retrouvez toutes nos fiches plantes Légumes pour découvrir les particularités de chacun.
  • L'association de plantes est un moyen économique et écologique pour garder un potager sain. Voir notre fiche pratique Associer fleurs et légumes.

Ces pros peuvent vous aider